Mes ongles en gel UV: Explications et conseils

nouv_tournesol_2

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler de mes ongles ! Plus précisément de mes ongles en gel UV

Je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui se font, se feront ou se faisaient poser des ongles en gel. C’est pratique et ça dure, alors je vais vous expliquer mon choix !

Tout d’abord, pourquoi ais-je des ongles en gel UV ? Eh bien parce que la nature m’a dotée d’ongles plats, extrêmement fins et fragiles. Mouillés, je pouvais les retourner sans qu’ils ne se cassent ou que ça me fasse souffrir !

RSCN0113

Donc voilà mes ongles avant. Alors avant je ne prenais pas vraiment mes ongles en photo, donc je n’ai que de rares archives, et cette photo est l’un des seuls témoins de ma « misère ongulaire ». Comme ils étaient fragiles, ils cassaient sans cesse, d’ailleurs on voit bien que l’index est minuscule.

Ah oui, et ils étaient très, TRÈS blancs, sans déconner blague. Je promets que sur cette photo il n’y a que du naturel. Pas de vernis, crème, rien ! Du vrai tipp-ex. Donc c’était ignoble quand je voulais mettre un vernis, la plupart du temps on voyait bien l’espèce de french que j’avais en dessous, et soit il fallait trois voire quatre couches pour bien couvrir (!!!), soit il fallait d’abord que je mette un vernis nude en dessous. Et quand je réussissais à poser correctement du vernis, il partait au bout de deux jours. Alors oui, je vais souvent à la plage, mais il n’empêche que le fait qu’ils deviennent mous au contact de l’eau faisait sauter le vernis. L’horreur en fait.

La suite est assez simple : J’ai cherché comment durcir mes ongles:

– J’ai corrigé mon alimentation

– J’ai pris des compléments: levure, cystine B6, cures de vitamines en tous genre

– Je les aient chouchoutés, choyés ces connards ongles ! : Massages réguliers, manucures douces et régulières,  durcisseurs réputés (Mavala) etc…

Mais force est de constater que rien n’a marché. JAMAIS !

Donc j’ai cherché ailleurs, et je suis tombée sur les poses de gel UV, de gel LED, de résine, de gel soak off. Alors pour une novice totale, j’avoue que j’étais énormément paumée… Mais j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai détaillé chaque technique, en dressant des bons et mauvais côtés. La résine m’a semblé être le meilleur moyen de gainer mes ongles. Malheureusement, il faut dire les choses. Les vrais professionnels sont rares chez moi, et on a plus souvent affaire à des tous jeunes diplômés qui n’ont pas encore le savoir-faire qu’à des vrais prothésistes ongulaires qui savent exactement ce qu’ils font. En plus, en Guadeloupe la résine jaunit horriblement vite (eh oui, soleil !), donc je n’avais pas envie.

Ensuite, les prix sont exorbitants ! A 40 euros la pose simple et 35 le remplissage, franchement ça me faisait mal aux ovaires 🙂

Alors vous me trouverez peut être radine, mais je rappelle que je suis étudiante et non salariée. Et je n’ai pas d’argent de poche en plus. DONC !

J’étais destinée à me traîner des horreurs d’ongles mous toute ma vie d’étudiante. Et j’ai dis pas question !

Je vais économiser, et je vais me former, comme ça, les poses de gel, ce sera moi qui vais me les faire !

Donc j’ai économiser, je me suis formée, entraînée, tout ceci m’a coûté un bras (pour une étudiante, je rappelle !), heureusement que ma maman a participé aux frais d’ailleurs, et au bout de huit mois, j’étais parée !

Je fais mes ongles en gel UV, et pour ma première pose de gel officiellement prise en photo j’ai décidé d’utiliser le gel cover rose, pour enlever tout bonnement cette fichue french naturelle que je possède et avoir des ongles comme rose bébé.

Et voilà le résultat !

Pose en gel 4

Pose en gel 3

Pose en gel 2

Pose en gel 1

Alors mes petits tournesols ? Je me débrouille ?

En tant que débutante j’ai mis deux heures à tout faire.

Si vous vous dites que mes ongles ont l’air mat, c’est parce qu’après avoir fini, j’ai passé un coup de buffer pour cet effet matifiant, je n’aimais pas du tout l’effet ultra gloss du gel

Le gel UV est une matière plus ou moins visqueuse, en général transparente ou colorée qui se catalyse (durcit) sous lampe UV, en laissant ensuite un liquide de dispersion (couche collante)

Alors bien sûr:

– les ongles sont durs, résistants, on peut faire la vaiselle et tremper ses mains dans le white spirit (NE FAITES JAMAIS CA !)

– c’est génial comme sensation, le vernis tient une plombe !

– Et j’adore les ongles longs, je ne les avaient jamais eu aussi longs de toute ma vie ! J’étais conteeeeente ! 🙂

Mais attention !

il y a quand même des côtés négatifs.

– Entre la deuxième et la troisième semaine, les ongles ont suffisamment poussé pour qu’il puisse arriver ce que l’on appelle un trauma unguéal. Bref, vous pouvez vous arracher l’ongle, le retourner, sentir des pressions désagréables. En effet, comme l’ongle a poussé, le gel s’est déplacé également, et donc la partie bombée de votre ongle aussi. La répartition de la pression sur l’ongle en cas de choc n’est donc plus égale à il y a trois semaines environ. Vous pouvez donc sérieusement vous blesser.

C’est pour ça qu’il faut aller faire un « remplissage ». La prothésiste ongulaire  lime presque jusqu’au bout le gel précédemment posé, puis elle refait une pose complète. Et c’est reparti pour trois semaines !

– Votre ongle, enfin votre gel peut avoir été mal posé, et donc se décoller un peu. Cela peut engendrer des mycoses, dûes à l’humidité et la macération de l’ongle avec l’infiltration d’eau ou d’autres produits dans ce décollement. Et croyez moi, les mycoses aux mains, il n’y a rien de plus horrible… Tournez vous donc de préférence vers une professionnelle qui a déjà fait ses preuves

– Si le gel a été posé sur une plaie ouverte (ongle incarné, petite blessure), vous pouvez risquer une infection. Votre prothésiste doit TOUJOURS vous poser des questions sur vos composants allergènes, vos antécédents ongulaires, examiner vos mains, désinfecter les vôtres et les siennes avant la pose … Faites bien attention, cela permet d’identifier les vraies pros des fausses !

– Enfin, votre ongle, qui pousse depuis trois semaines, ou moins ou plus, va peut être vous donner l’envie de le limer parce qu’il est trop long. Il est déconseillé de faire ce geste, car vous changerez la structure et la répartition des tensions sur l’ongle créés par votre prothésiste . De plus, les vibrations dûes à des mouvements mécaniques et répétés endommagent l’ongle et peuvent entraîner des traumas. Soyez patiente et attendez le prochain rendez vous, ou alors rendez vous en urgence chez votre prothésiste !

 

Alors cela peut vous sembler être beaucoup de points négatifs, mais moi je trouve que non ! Je ne regrette toujours pas d’avoir du gel, ça me permet de travailler mes ongles comme je le souhaite, et j’adore ça !

C’est un gain de temps formidable: Pas de lime, pas de manucure régulière (juste crème et cuticules), effet soigné sans aucun effort, longueur désirée, tenue incomparable du vernis.

Environ deux heures de patience pour trois semaines d’élégance, bref, belle en plein Sahara comme j’aime à le dire 🙂

Voilà mes p’tits tournesols, je vous ai présenté mes ongles en gel UV, je vous ai expliqué le pourquoi du comment et donné quelques petits conseils !

Bientôt je ferais un post sur comment réaliser une pose de gel UV, car je sais que nombreuses sont les femmes qui veulent le faire et qui reçoivent de mauvais conseils.

Donc si je peux aider, je le ferais au mieux.

Voilà, n’hésitez pas à aimer, à partager, à commenter !

Des bisous !

nouv_tournesol_2

Publicités

Vous voulez laisser un petit commentaire ?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s